Macérât huileux Amla et Ortie piquante

Hello,

En préparation de mes prochains shampooings et après-shampooings, voici mon Macérât huileux d’Amla (et d’ortie piquante). Je mets l’ortie entre parenthèse car a priori les principes actifs de l’ortie ne s’extraient pas dans l’huile … Zut alors 😉
J’ai trouvé néanmoins des exemples, mais plutôt avec des feuilles fraiches, ICI et LA, donc… à creuser ! Si vous trouvez des informations plus précises, je suis preneuse !

Pour mon support, j’ai choisi l’huile de Pépins de raisin (propriétés réparatrices des cheveux fins, cassants et abîmés, nourrit la fibre capillaire) et Jojoba (rééquilibrante pour les cheveux gras, enraye la chute et nourrit le cheveu).

Macérât huileux Amla et Ortie2.jpg

Quant à la poudre d’Amla, c’est un régénérant puissant, elle stimule les racines, favorise la pousse et ralentit la chute.
Attention, elle a tendance à foncer un peu les cheveux, mais elle est idéale pour les cheveux blancs en facilitant la coloration.

Préparation du macérât 

  • Poudre d’Amla : 5 g
  • Poudre d’Ortie : 5 g
  • Huile de Pépins de raisin : 40 g
  • Huile de Jojoba : 50 g

Laissez macérer environ une semaine (ou plus), puis filtrer.

Macérât huileux Amla et Ortie

Je cours faire mon après-shampooing et mon shampooing maintenant 😀

 

Macérâts 2 !!

Hello tout le monde,

Et voici une deuxième série de macérâts (après ceux que j’avais réalisés ICI) !

P1050272

Alors, qu’ai-je fait cette fois-ci :

AyurvédiquesUn macérât huileux de poudres Ayurvédiques (Amla, Bhringaraj, Brahmi, Tulsi) (Soja)

CannelleUn macérât huileux de Cannelle (Abricot)

Menthe romarinUn macérât huileux de Menthe douce et Romarin (Caprylis / Abricot)

CamomilleUn macérât huileux de Camomille Allemande (Tournesol)

Boutons de roseUn macérât huileux de Boutons de Rose (Jojoba)

MillepertuisUn macérât huileux de Millepertuis (Olive)

Verveille citronnéeUne Teinture alcoolique de Verveine citronnée (Alcool)

 

P1050330

Suivez le blog et la page Facebook pour voir tout ce que je vais faire avec ces macérâts … 🙂

Bonne soirée.

Mes premiers macérâts… et pas les derniers !

Coucou tout le monde,

Il y a environ un mois, j’ai décidé de me lancer dans la grande aventure des Macérâts en tout genre 😉

Si comme moi, vous avez plein de pots et beaucoup de fleurs séchées (merci les copines), laissez parler votre imagination ! Tout est permis (ou presque !).

P1040831

Je vous mettrais à la fin de l’article quelques liens pour que vous puissiez vous familiariser avec le principe. Pour faire simple :

  • Bien désinfecter à l’alcool les pots qui serviront à la macération.
  • Compter environ 10% de plantes sèches pour 90% d’huile pour les macérâts huileux.
  • Choisir de préférence des huiles peu sensibles à l’oxydation (sinon ajouter de la Vitamine E à votre macérât)
  • Compter une part égale d’eau et de glycérine pour les macérâts hydro glycérinés (et alcooliques) et ajouter 0,6% de Cosgard (ou autre conservateur de votre choix).
  • Laisser macérer au moins 3 semaines… Patience 😉

J’ai choisi de laisser macérer à l’abris de la lumière, les UV pouvant détruire les composants actifs de la plante et favoriser l’oxydation de l’huile.

Sauf pour le Millepertuis, que je sors régulièrement au soleil pour obtenir une belle couleur rouge.

P1040832

Pour « l’épreuve de la filtration », j’ai acheté des filtres à thé en tissu et des grands gobelets à bière 😉

  • Laisser le macérât s’égoutter et presser ensuite les fleurs à travers le filtre.
  • Verser ensuite dans des flacons ambrés préalablement désinfectés.

P1040951 P1040952

Alors, qu’est-ce que j’ai fait de beau ?

Du macérât de Calendula (support : Tournesol) : antioxydant, anti-inflammatoire, cicatrisant, adoucissant.

Du macérât de Bellis (support : Macadamia + Sésame) : apaisant et réparateur, tenseur et galbant, tonique de la circulation sanguine.

Du macérât de Vigne Rouge (support : Eau + Glycérine + Alcool à 96° non dénaturé) : soulage les jambes lourdes, circulatoire et antioxydant.

Du macérât de Bleuet (support : Eau + Glycérine) : décongestionnant, régénérant, anti-inflammatoire, calmant.

De la Teinture de Lavandin (support : Alcool à 96° non dénaturé) : pour faire de l’eau de toilette, spray apaisant, brume d’oreiller,…

Du macérât de Millepertuis (support : Olive) : calmant, apaisant, antalgique.

P1040953

Dois-je vous parler de « feu » mon macérât de vanille dans Coco, qui a fini dans l’eau 😦 Je n’ai pas été suffisamment rapide pour le verser dans un pot et j’ai voulu le réchauffer en trempant mon gobelet dans de l’eau chaude… et vous imaginez la suite ? Sur ma To do list : acheter de la vanille !

Voilà quelques sites pour vous faire découvrir tout ça :

http://www.altheaprovence.com/blog/macerat-huileux/

http://www.cfaitmaison.com/sante/macerat-huileux.html

http://cosmetic-ecolo.flexblog.fr/comment-faire-un-macerat-huileux-935.htm

http://www.rebelle-sante.com/node/2280

http://asso.cueillir.over-blog.com/2014/07/comment-faire-une-teinture-mere.html

Mes inspiratrices ❤ :

Izaline (merci aussi pour les plantes séchées)

Pomme Cannelle

La Petite Souris

Merci aussi à Delphine pour ses plantes séchées ❤

 

Les pots sont nettoyés et désinfectés, prêts à recevoir les prochains macérâts ! Au programme : verveine odorante, camomille allemande, romarin, hibiscus, et bien d’autres !